Barre horizontale de navigation

lundi 3 mars 2014

Remerciements


Un grand merci à Florian Rochet de l'université de Pau et des pays de l'Adour de m'avoir cité dans son mémoire : "Réflexions sur le cheminement poétique du voyage". J'ai été très heureux de contribuer modestement à son étude scientifique, bien menée et particulièrement éclairante. Mon voyage m'est apparu sous un nouveau jour. Très enrichissant. Voici quelques extraits : 

"A. Salomone cherche à l’étranger « de l’authenticité » et à découvrir une culture « brute » qu’il oppose à la fréquentation de « lieux touristiques ». Tout d’abord « l’authenticité », synonyme de vérité, étymologiquement a pour origine « authentikos » et « authentia » termes grecs qui signifient « qui fait autorité et qui ne peut être attaqué, remis en question». L’autorité est le symbole du divin ou du pouvoir juridique, royal ou encore militaire, et cette autorité par son caractère « tranchant » et son pouvoir de distinction fait parti du schème de l’ascension. Dans sa réponse, l’intention de l’auteur n’est pas d’user d’un quelconque pouvoir, mais plutôt de découvrir des cultures qui font autorité par leur caractère véritable. Néanmoins, il affiche un souhait de distinction entre des lieux « authentiques » et des lieux « touristiques », ces derniers étant dévalorisés dans le choix qu’il fait. A. Salomone est donc bien dans le schème de l’antithèse. De plus, l’auteur nous a envoyé un passage de son livre « Le cycle des rencontres », qui est plein d’images « idéalistes ». Il y raconte qu’au départ de son voyage il était « un jeune épris d’aventures et d’épopées », aventures et épopées sont des symboles du Héros archétypal, un « produit » du divin puisque le héros est un homme « pur » de grande destinée, il reflète d’une vision ascendante du voyage. Et parmi les références littéraires choisies par A. Salomone il y a « Don Quichotte » de M. de Cervantès, épopée armée qui ne dément pas le schème idéalisant pour G. Durand. Toujours dans l’extrait de son livre, A. Salomone dit avoir « cassé ses chaînes » et « les liens qui l’emprisonnent ». La brisure, nous l’avons écrit, se confond avec le symbole du couteau, du glaive, des armes du héros et dans beaucoup de sociétés, l’acte de coupure est un rituel de passage pour sortir de l’enfance et s’élever vers l’âge adulte, tel semble être le souhait de l’auteur."



"On note aussi dans ce passage une gigantisation du voyage : « Je me suis fixé un objectif démesuré, grandiose, à la hauteur de mon envie de découvrir ». Néanmoins, la seconde partie du texte rejoint des volontés progressistes, par une harmonisation des contraires. La gigantisation que nous venons de voir est reliée au sentiment de mise en miniature de l’auteur qui se sent «tout petit, minuscule, fragile ». Puis A. Salomone écrit avoir compris qu’il voyageait pour se dépasser, pour entrer « en pénitence », attiré par la souffrance et les « frontières de son être ». On retrouve la métaphore de l’initiation religieuse et du sacrifice annonciateur de la résurrection, symboles du schème cyclique.360 L’auteur a choisi pour références plusieurs oeuvres qui appartiennent au genre dramatique tel « Le Cid »de P.Corneille, « Croc blanc » de J. London et les oeuvres d’A. Dumas. Pour G. Durand le drame et le mythe dramatique sont isomorphes des rites initiatiques et des volontés synthétiques car « Tout drame au sens large auquel nous l’entendons, est toujours au moins à deux personnages : l’un représentant le désir de vie et d’éternité, l’autre qui entrave la quête du premier. ». Le drame est donc chargé d’intentions progressistes, par des valeurs « nocturnes » il tente de transmettre l’idée qu’il faut transcender la peur de sa destinée tragique. A. Salomone cite aussi « L’alchimiste » de P. Coelho, un conte philosophique quiconduit le protagoniste à prendre conscience de sa légende personnelle, que l’on peut appeler substance intime, pour aller vers son accomplissement. Dans le schème progressiste l’alchimie est symbole de la fécondité, de la naissance ou de la renaissance de l’être par la substance intime"

"D’ailleurs, nous avons pu interroger A. Salomone sur son attirance pour la nature. Après nous avoir listé quelques images, il a résumé sa réponse dans cette simple phrase : « J'ai besoin d'elle comme un enfant a besoin de sa mère ! »


"A. Salomone a aussi choisi le vélo pour « une proximité avec les peuples », image que nous venons d’analyser, mais aussi pour une recherche de mérite, ce qui peut correspondre à un souhait d’ascendance mais pas seulement. Pour lui, l’effort permet d’apprécier un paysage, une culture ou un repas généreusement offert. On peut rapprocher « l’apprécier » des valeurs affectives et intimes, de l’archétype de la Substance intime et la générosité des archétypes du Maternel et du Fils, donc globalement, on observe un trajet qui va de la descente vers le cycle, vers le temps répété par la reproduction ou plutôt la transmission ici (d’un repas)."

lundi 23 décembre 2013

samedi 14 décembre 2013

Au marché de Noël de Lantosque

Ce samedi, j'ai participé à un marché de Noël convivial et chaleureux. Dans la salle des Fêtes de Lantosque, les visiteurs ont découvert les productions des enfants de l'école, les bijoux artisanaux, les poteries, les produits locaux et les décorations. Pour ma part, j'ai présenté mon livre au milieu des sapins, des guirlandes et du doux parfum des crêpes. J'ai pris beaucoup de plaisir à partager mon aventure avec les curieux et les personnes qui ont déjà lu "Le cycle des rencontres". Merci à eux et à la commune pour leur bel accueil. 

 Avec le curieux Esteban et sa maman

 Echange avec la pétillante Denise

Un stand aux couleurs de Noël


BONNES FÊTES A TOUS !

jeudi 12 décembre 2013

"Le cycle des rencontres" au marché de Noël de Lantosque



Samedi 14 décembre de 10h à 17h, je serai présent à la Salle des Fêtes de Lantosque pour le marché de Noël. Si vous n'avez pas encore fait vos cadeaux, n'hésitez pas à vous y rendre. Vous découvrirez les productions artistiques de l'école du village ainsi que des produits artisanaux. Pour ma part, je serai ravi de discuter autour du voyage et de dédicacer vos livres. Bonnes fêtes de fin d'année !


dimanche 10 novembre 2013

Séance de dédicace à la librairie "Expression" au Pré du Lac

Samedi, j'ai participé à une séance de dédicace à la coquette librairie "Expression" située au Pré du Lac. Je tiens à remercier chaleureusement la très attentionnée Isabel Torres sans qui je n'aurais pas découvert ce merveilleux endroit tenu de main de maître par Jean-Paul. Ce dernier, accueillant et sympathique, crée diverses activités dans ce lieu de vie incontournable. Dans un écrin où le bois prédomine, le visiteur peut tour à tour venir boire un verre, un chocolat, participer à des rencontres culturelles, jouer à des jeux où même se faire croquer un portrait par un talentueux dessinateur. 

En compagnie de Jean-Paul, un excellent libraire !

Je suis toujours surpris par l'intérêt que suscite mon livre. Une nouvelle fois, plusieurs personnes se sont donné rendez-vous à ma table et je leur en suis très reconnaissant. Ils m'ont permis de divulguer des bribes de mon voyage mais aussi de découvrir les leur. Samedi prochain, à la librairie, Marc partagera ses expériences à vélo sur les routes de France et des Alpes. Je remercie également de sa présence Cristel Robin (http://mecaniqueduserpent.com), pleine d'âme, énigmatique et passionnée, qui a écrit plusieurs livres basés sur l'écriture intuitive et spontanée. 
Merci à mes amis Fred, Benjamin et Nicolas d'être passés me voir accompagnés de leurs petites reines ! Mes remerciements aussi à Bruno qui a eu la gentillesse de se déplacer jusqu'à Châteauneuf.

Discussion passionnée

Je termine ce billet par une pensée amicale pour Antoine Troullier et sa petite famille. Leur accueil et leur disponibilité nous ont permis de passer une excellente journée!

Antoine et Sophie avec les filles !

Plus d'infos sur la librairie Expression : http://librairie-expression.com/

dimanche 3 novembre 2013

Dédicace à Morlaix

Samedi dernier, j'ai dédicacé mon livre à la librairie Dialogues Morlaix. Encore une fois, j'ai reçu un bel accueil et j'ai partagé mon expérience avec les amis et curieux venus me retrouver. Merci à Sarah, Vanessa, Mr Penven et la famille Paugam. L'après-midi, je me suis rendu au village expo de la course Saint-Pol Morlaix, grande classique de Bretagne. Un grand merci à François Le Dissès (organisateur) qui m'a permis de présenter mon livre aux coureurs ou leur famille. Manu, Benoît et Gwendoline ont eu la gentillesse de me rejoindre à mon stand : un grand moment de retrouvaille ! 
Demain, nous repartons vers notre chère vallée de la Vésubie après un séjour en Bretagne vivifiant et chargé d'émotions !

Viaduc de Morlaix

La librairie Dialogues

 La dédicace : toujours une grande joie

 Échanger : la base, un plaisir immense

 A chaque livre, un mot personnalisé

Mon globe sur mon stand au Roudour dans le village expo Saint-Pol-Morlaix

 Ma famille, toujours à mes côtés

Grande discussion

Avec mes fidèles amis d'enfance

 Mario me fait l'honneur de sa visite !

Prochaine dédicace à Châteauneuf-de-Grasse le samedi 9 novembre toute la journée. 

jeudi 31 octobre 2013

Dédicace à Morlaix



Je serai à la coquette librairie Dialogues à Morlaix ce samedi 02 novembre de 10h à midi. L'après-midi, je me rendrai à l'espace du Roudour où j'aurai un stand lors de la remise des dossards de la St-Pol Morlaix, course phare de France.